Le CINÉ de Sonia (ou comprendre le stress pour mieux le gérer)

par amour du stressJ’ai eu l’immense plaisir et le privilège d’assister à une conférence de Sonia Lupien  lors du Congrès National des Sophrologues il y a une quinzaine de jours. Sonia (oui je l’appelle par son prénom car j’ai pu discuter avec elle une dizaine de minutes- nous étions dans le même hôtel – et j’avoue… je suis fan!) Sonia donc, est Docteur en neurosciences de l’Université de Montréal et chercheure sur le stress depuis plus de 20 ans.

De façon passionnée,  claire, accessible et tellement drôle, Sonia  nous explique que pour être moins stressé il faut en tout premier lieu comprendre ce qu’est le stress pour pouvoir agir dessus. De cela , je suis convaincue depuis fort longtemps.

Menace et survie 


Elle commence par préciser une chose fondamentale :Notre cerveau est d’abord et avant tout un détecteur de menaces, pour la survie de l’individu et de fait, la survie de l’espèce.

Le mécanisme du stress -ce fameux détecteur de menaces ou stresseurs-se fait, en version très simplifiée, de la façon suivante : Lorsque le cerveau détecte une menace (ou ce qu’il perçoit comme tel) l’hypothalamus envoie un message à la glande pituitaire, qui envoie un message aux glandes surrénales (situées au dessus des reins) qui elles-mêmes sécrètent le fameux cortisol (version naturelle de la cortisone chimique) ainsi que de l’adrénaline. Cette production d’hormones nous fait produire une grande quantité d’énergie dans deux buts fondamentaux;  Fuir ou Combattre .

Ce processus s’est développé au cours de l’évolution face à des dangers réels (des stresseurs absolus) comme le mammouth qu’il fallait combattre et tuer pour se nourrir ou fuir s’il était trop gros.

Mamouth-300x173

Quel rapport avec mon stress d’aujourd’hui me direz-vous? Les mammouths, il n’y en a plus…

Certes !! Mais le soucis, c’est que notre cerveau ne sait pas que nous sommes en 2015 !! Notre mode de vie a si radicalement changé , et ce si rapidement sur l’échelle de l’évolution que notre cerveau n’a pas encore eu le temps de s’adapter…

Par conséquent, de nos jours, face à des stresseurs bien plus relatifs, nous avons cette même réaction physiologique, ces mêmes hormones qui sont produites, le cœur et le rythme respiratoire qui accélèrent, les afflux sanguins dans les membres inférieurs pour courir et  dans les membres supérieurs pour se battre… et ce, pour rien, puisque tout cela n’est, la plupart du temps, pas « déchargé » par le corps par une action physique.

Et lorsque chaque jour, plusieurs fois par jour, pendant des semaines, des mois, parfois des années, notre corps produit toutes ces réactions en chaîne, cela devient, forcément néfaste pour notre santé. Voilà comment nous devenons, nous humains,  malades de stress, parfois même jusqu’à en mourir. C’est ce que l’on appelle le stress chronique.

Les « maladies du stress » peuvent être variées, par exemple ;

  • obésité abdominale : et oui, c’est plus rapide pour le cerveau et le corps de mobiliser de l’énergie à proximité des organes vitaux…
  • troubles cardiovasculaires : quand le cœur bat trop vite tout le temps il fatigue
  • diabète
  • Etc…

Bon alors on fait quoi avec tout ça ?


Le cerveau réagit à la menace ou à ce qu’il perçoit comme menaçant. Et ça , c’est une excellente nouvelle, car cela nous redonne du potentiel d’action ! Surtout que Sonia nous affirme, qu’après toutes ces années à étudier le stress, il y a 4 critères face auxquels notre corps produira systématiquement une biologie du stress. Ces 4 types de situations, elle les résume sous un acronyme très facile à retenir : le CINÉ. Face au stress on se fait son ciné !! 😉

                                                                  C comme perte de Contrôle

                                                                   I comme Imprévisibilité

                                                                  N comme Nouveauté

                                                                  É comme menace pour l’Égo

Elle nous invite donc, dans un premier temps, à déconstruire nos stresseurs à travers le prisme de ces 4 critères,

« Mon patron me convoque pour la première fois dans son bureau dans 30 minutes et je ne sais absolument pas de quoi il veut me parler »

La situation est donc Nouvelle et Imprévisible; ce qui nous fait déjà deux critères, mais elle peut aussi être menaçante pour mon Égo si je manque un peu de confiance en moi par rapport à un dossier particulièrement difficile ou encore me donner l’impression de perdre le Contrôle si je n’aime pas du tout les entretiens en face en face que je n’ai pas eu le temps de préparer. Cela dépendra de ma propre lecture des choses.

Mon enfant se plaint de maux de ventre depuis qu’il sait qu’il va devoir changer d’école dans un mois, en cours d’année, parce que son père à été muté et que toute la famille va déménager à 400 km .

Nous pouvons là imaginer que cet enfant est face à une situation Imprévisible et Nouvelle qui menace son Égo ( il ne connait personne et peut craindre de ne pas se faire de nouveaux amis) et dans la perte de Contrôle d’une situation qu’il n’a pas choisi. 4 critères, c’est beaucoup !! Notons ici que les maux de ventre et les troubles digestifs sont fréquents en cas de stress car l’énergie devant aller vers les membres, la digestion devient secondaire, se ralentit ou se dérègle (acidité…etc..)

Après avoir fait cette « déconstruction » de nos stresseurs ou aidé nos enfants à déconstruire les leurs, il est indispensable, dans un second temps, d’établir des plans B- C -D …. Tout simplement parce que de cette façon , nous tenons compte de la menace et nous envoyons comme message à notre cerveau qu’avec des solutions de secours, il est évident que ce n’est plus un dangereux mammouth !! De plus, il n’est même pas nécessaire de mettre ces stratégies en place : rien que le fait de savoir qu’elles existent calme notre cerveau et du coup notre stress.

Lorsque je ne sais pas pourquoi mon patron me convoque, je peux  A – demander à des collègues s’ils savent de quoi il s’agit, B- préparer ma défense s’il s’agit de ce dossier difficile, C- Aller faire une séance de sophro dynamique au WC 😉

Je peux aider mon enfant en réfléchissant avec lui aux moyens d’apaiser son esprit en envisageant par exemple A- De se connecter aux réseaux sociaux de l’école pour connaître des personnes de sa nouvelle école B- D’aller visiter la nouvelle école pour qu’elle soit moins « nouvelle » C- Organiser les prochaines vacances pour qu’il puisse voir ses amis D- ….

D’autres stratégies efficaces pour gérer le stress


Plus haut , nous avons abordé les notions de fuite et de combat *. Et parfois… lâcher le combat et aller vers la fuite est la meilleure stratégie !! Pas systématiquement évidemment , mais parfois si…

Imaginez-vous après une longue et difficile journée de travail, des embouteillages, vous récupérez vos enfants à qui vous voulez donner le bain. Seulement ils sont très excités et vous sentez déjà l’énervement monter alors qu’ils ne sont même pas encore déshabillés! Vous risquez là de devenir en quelques minutes le mammouth de votre enfant ! Mieux vaut dans ce cas là fuir, « lâcher l’affaire » ou aller promener le chien vous dirait Sonia !! Alors bien sûr, vous ne pourrez pas zapper le bain chaque jour !! Et peut-être que ma description ressemble trop à chacune de vos journées !! Dans ce cas là, il est peut-être temps d’utiliser votre corps pour diminuer vos hormones de stress.

Toujours selon Sonia, voici les méthodes relatives au corps qui ont prouvé scientifiquement leur efficacité sur le stress ( ce qui ne veut pas forcément dire que ce sont les seules!)

  •  La respiration abdominale : ce n’est pas la sophrologue que je suis qui vous dira le contraire !
  • Bouger : faire du sport, danser dans son salon sur une musique entraînante, promener le chien, jouer dans le jardin ou au parc pour les enfants, faire une bataille de polochons. Cela permet d’utiliser l’énergie mobilisée, de la « décharger »
  • L‘altruisme et la bonté: et même figurez-vous assister à des actes de bonté!
  • Rire et sourire : même si on se « force un peu » au début. Cela diminue les hormones de stress.

Vous voilà mieux équipé pour gérer votre stress !! Sur ce , je vous laisse avec le sourire de Sonia

sonia lupien

Pour en savoir plus : Le livre de Sonia , son site sur le stress, et la possibilité de lire gratuitement le Mammouth magazine pour être informé des découvertes scientifiques autour du stress.

* petite anecdote : les stratégies de fuite et de combat ne seraient pas les seules. En effet, c’est surtout le fait que pendant longtemps (alors même que la science du stress est relativement récente: une quarantaine d’années) ce sont uniquement les hommes qui étaient « testés » car les femmes et leur cycle menstruel perturbaient trop les chercheurs. Jusqu’à ce que les fonds de financement de recherche s’en offusquent et exigent que les femmes soient elles aussi étudiées. Chez ces dernières deux autres réponses existeraient : la protection et l’affiliation . La protection des enfants ( sûrement encore pour la survie de l’espèce) et l’affiliation notamment à d’autres femmes ( peut-être parce que le nombre fait la force!)

3 réflexions sur “Le CINÉ de Sonia (ou comprendre le stress pour mieux le gérer)

  1. Pingback: Les fondamentaux 2/3 : La Respiration |

  2. Pingback: C’est quoi l’amour? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s